Michaël Zumstein

Reportage, 2014

De terreur et de larmes

Selektionierte "Reportage" 2014

République Centrafricaine, Bangui, 09 décembre 2013
Vers le point Kilométrique 5 (PK5), des hommes marchent dans la rue en se protégeant du vent avant un orage.

Michael Zumstein / Agence VU
République Centrafricaine, Berengo, 26 Janvier 2014
Dans l'ancienne résidence de l'empereur Jean Bedel Bokassa, pillée depuis 1996, des jeunes recrues, abandonnés par la Seleka pendant leur formation, attendent leur réintégration dans une future
République Centrafricaine, Bangui, 11 Janvier 2014
Dans le quartier Combattant, à majorité chrétienne, des hommes fêtent le retour d'Alexandre Ferdinand N'Guendet, Président du CNT (Conseil National de Transition) et Président de la transit
République Centrafricaine, Bangui, 07 décembre 2013
Dans le quartier de Boy Rabé (majoritairement chrétien), une femme pleure la mort d'un de ses proches, tué pendant les affrontements entre soldats de l'ex Seleka et milices Anti Balaka venues at
République centrafricaine, 15 décembre 2013
Des hommes du
République Centrafricaine, Bangui, 22 Janvier 2014
Au point kilométrique 13 (PK 13), des habitants du quartier, aidés par des miliciens anti-Balaka, ont pillé et detruit la totalité du quartier de Bégoua.
Un jeune homme se réjouissant de son p
République Centrafricaine, Bangui, 13 Janvier 2014
République Centrafricaine, Bangui, 13 Janvier 2014
Le garde du corp d'Alexandre Ferdinand Nguendet, président du CNT (Conseil National de Transition) et président de transition actuel de la Cent
République Centrafricaine, Bangoula, 18 Janvier 2014
Dans le village de Bangoula, détruit par les Peuls avant leur départ et pillé par les villageois, un homme inspecte une maison détruite.

Michael Zumstein / Agence VU

Projektbeschrieb

Central African Republic is currently going through the most acute security and humanitarian crisis of its history since its independence in 1960. The country is facing a wave of murders, forced exodus and unprecedented lootings. War crimes are everywhere. And the ethnic cleansing against the Muslim community is radical.

Three months after the beginning of the French military operation “Sangaris”, wished and welcomed by a huge majority of Central Africans and with a strong legitimacy on the international scene, the picture is grim.

If, in the end, foreign troops – from Sangaris, the African Union, the European Union and soon the UN – succeed to restore security in the country, the operation couldn’t prevent the storm hitting the CAR already weakened by one year of crimes committed by the Seleka, the Muslim rebel movement which came from the North. Foreign forces witnessed revenge killings on both sides, which will be described as “crimes against humanity” if, one day, the World Court takes up the issue.

Today, the country seems at peace only because there are no more enemies or targets, in places where the ethnic cleansing occurred. And the war is far from being over [...].

Remy Ourdan for Le Monde, le 05/03/2014

Publikationsinformationen

Titel der Arbeit
De terreur et de larmes
Agentur
Agence VU'
Kunde
Le Monde
Publikation
Le Monde
Ausgabe
Janv 2014