Romain Mader

Fine Art, 2013

Ekaterina

Bientôt, 2012
© ECAL/Romain Mader
La ville, 2012
© ECAL/Romain Mader
Publicité #1, 2012
© ECAL/Romain Mader
Ekaterina #15 à 59, 2012
© ECAL/Romain Mader
Se mettre en valeur, 2012
© ECAL/Romain Mader
Ekaterina #12, 2012
© ECAL/Romain Mader
Sélection, 2012
© ECAL/Romain Mader
Mariage à Loèche-les-bains, 2012
© ECAL/Romain Mader

Projektbeschrieb

EKATERINA

Ce travail a été réalisé dans « une ville d’Ukraine fondée en 2007 par un groupe d’investisseurs allemands désireux de spéculer sur l’économie du tourisme sexuel, un secteur en plein essor dans cette ancienne république soviétique, mondialement réputée pour la beauté exceptionnelle de ses femmes. »
Situé quelque part entre réalité et fiction, ce vrai-faux documentaire à la fois cocasse et touchant, mêle vidéo, photographies et texte. A travers l’humour et l’ironie, sous couvert d’un discours naïf, d’une esthétique surannée et surtout par la mise en scène de son propre personnage, Romain Mader aborde ici, comme dans d’autres de ses séries, la solitude, un certain décalage social et l’inadaptation aux codes parfois absurdes de la modernité.

© ECAL/Romain Mader

EKATERINA

This work was performed in a Ukrainian city founded in 2007 by a group of German investors willing to speculate on the economy of sex tourism. It is a growing industry in the former Soviet Union, world renowned for the exceptional beauty of its women.
So welcome to the city of women. It is in this microcosm strictly reserved for women and rich European bachelors looking for sensuality and marital stability, that I decided - after many failures in Switzerland - to seek for my future wife. This is how I met Ekaterina, Ekaterina and Ekaterina.

© ECAL/Romain Mader

Publikationsinformationen

Titel der Arbeit
Ekaterina
Galerie
Quai N°1 / Swiss design awards
Ort
Vevey / Bâle