Colin Delfosse

Fine Art, 2013

Les sorciers du Ring

Ninja; catcheur féticheur, Kinshasa
Guerrier Maseke,catcheur féticheur
Etat-Unis, Catcheur Congolais
Sibolites, catcheur congolais
Maitre Sayo, Catcheur Congolais
Six Couleurs, catcheur congolias
Ranger, Catcheur congolais
Nzondo, catcheur congolais

Projektbeschrieb

Kinshasa est une tempête sur un lac de lave. Alpagués par les fonctionnaires et les porteurs, ceux qui posent leurs valises à l’aéroport de Ngili le découvrent en moins d’une minute. La clameur kinoise a quelque chose d’étourdissant. Et de sidérant. Les catcheurs congolais sont l’émanation la plus vive de cette folie quotidienne.

Dans les faubourgs de cette métropole de presque 10 millions d’habitants, Edingwe, Dragon, City Train, Mabokotomo, les « légendes » du catch congolais se réinventent tous les jours. Amateurs de culturisme ou de magie noire, ils se disputent la gloire sur des rings de fortune. Bien souvent issus de la rue, leur charisme forge respect et admiration; deux atouts majeurs dans Kinshasa la belle.

Ces hommes, chauffeurs de taxis, vendeurs à la sauvette ou pour les plus chanceux, gardes du corps, sont les nouveaux héros de la nuit kinoise. Héros, qui ont grandi dans la débrouille congolaise et tentent d'améliorer leur ordinaire par la lutte. Aux dernières heures du jour, après avoir raccroché de leurs occupations quotidiennes, ils revêtent masques et tenues pour défier ceux qui, comme eux, ont soif de gloire.

Le combat commence, la foule s’enivre. Ces gesticulations entre les quatre cordes de ring tiennent autant de la danse traditionnelle que du sport spectacle made in US. Elles en sont simplement la synthèse. Les Congolais ont réussi à unifier deux disciplines que tout distinguait au départ pour en créer une nouvelle: le catch vodou, performance tant sportive qu’artistique.

Publikationsinformationen

Titel der Arbeit
Les sorciers du Ring
Agentur
Out of Focus
Kunde
/
Publikation
Hobo
Ausgabe
/
Galerie
Galerie Focale
Ort
Nyon